Continuité du cheminement littoral

10/10/2017

Avec ses 3 façades maritimes, ses 355 kilomètres de côtes sableuses ou rocheuses, le département de la Manche dispose d’un territoire préservé dont la nature à l’état brut fait toute la richesse. Le cheminement littoral constitue un formidable instrument de valorisation du patrimoine maritime et des espaces naturels qu’il rend accessible.

 

Ce potentiel d’attractivité, tant économique que touristique, doit être davantage valorisé.

 

Face à ces enjeux, le Conseil département inscrit dans ses orientations stratégiques 2016-2021 la nécessité d’assurer « la continuité du cheminement littoral ».

En 2017, le Syndicat Mixte des Espaces Littoraux (SyMEL) réalise un état des lieux très détaillé des 450 km de cheminement littoral de la Manche.

 

Le diagnostic recense des points noirs de différente nature :

-    l’absence de sentier en bord de mer (40 km)
-    la dégradation du sentier lié à l’érosion du trait de côte (12 km)
-    des points de danger avec des grandes routes (7 km)
-    des passages submersibles par grande marée (28 km)
-    des zones où la fréquentation a un impact négatif sur la préservation de milieux naturels fragiles (35 km)


 

Pour chaque point noir, des propositions spécifiques ont été apportées afin de rétablir une continuité satisfaisante. Ces propositions vont de la création complète d’un sentier à la mise en place de bornes d’information à destination des randonneurs en passant par des travaux d’amélioration du cheminement existant. Le budget total des propositions s’élève à au moins 500 000 euros

Compte tenu du potentiel d’attractivité du cheminement littoral, le Conseil départemental accorde une aide financière très incitative à destination des territoires qui réaliseront les travaux proposés dans le diagnostic. Le département a confié le suivi de cette politique à l’agence d’attractivité Latitude Manche.

 

La démarche suivra plusieurs étapes :

-    le partage du diagnostic au cours de réunions territoriales (entre le 6 et le 20 octobre) rassemblant tous les acteurs concernés en particulier les élus et les services des EPCI et des communes littorales
-    une aide technique et administrative par Latitude Manche
-    les travaux d’aménagement
-    la valorisation du GR® 233 grâce au développement de services à destination des randonneurs itinérants

 

>> Téléchargez la plaquette